Jardin de Kiyosumi / Tokyo

1
1602

Le jardin de Kiyosumi à Tokyo

Vrai coup de coeur, le jardin de Kiyosumi fait partie de ma liste des endroits en « IQUE ». Un lieu à ne pas manquer car rare sont les Jardins aussi paisibles et aussi beaux dans l’est de la capitale Japonaise.

A quoi s’attendre (en gros)

Océan de verdure situé à quelques stations de métro du centre de Tokyo, le jardin de Kiyosumi vous éblouira de sa beauté. Archétype du jardin Japonais, il n’en a pas moins sa propre personnalité et ses petits et gros plus.

https://www.nippon-express.fr
Jardin de Kiyosumi avec son lac

Histoire du jardin de Kiyosumi

Ce jardin aurait fait partie de la propriété de Kinokuniya Bunzaemon, un richissime marchand de l’époque Edo.

Au cours de l’ère Kyōhō (1716-1736), le site deviendra la résidence à Edo du seigneur Kuze Yamatonokami de Sekiyamo qui y construira son manoir vers 1721, c’est à cette époque que le jardin commence à sortir de terre.

Durant l’ère Meiji, Iwasaki Yatarō, fondateur du groupe industriel Mitsubishi, fait l’acquisition du terrain. En 1878, il ordonne la reconstruction du jardin pour le plaisir de ses employés et la distraction de ses invités de marque. Des collines et des chutes d’eau sont érigées et 55 énormes rochers sont apportés en provenance de tout le Japon. Après deux ans de travaux et d’aménagements, le jardin est inauguré en 1880. Des années plus tard, les eaux de la Sumida-gawa sont introduites dans le domaine pour agrandir l’étang.

En 1923, le jardin fournit un refuge pour de nombreux habitants qui fuient les incendies générés par le séisme de Kantō. En 1932, le groupe Mitsubishi offre le jardin à la ville de Tokyo et après quelques travaux de remise en état, il est ouvert au public en 1932. Le , le jardin est désigné « site de beauté pittoresque ».

Jardin de Kiyosumi avec son lac

 

Composition du Jardin

Sensui

Une des merveilles de ce jardin est que l’on peut voir les reflets des oiseaux et des arbres sur la surface de l’étang. L’eau de l’étang provenait à l’origine de la rivière Sumida, selon les marées de la baie de Tokyo, le niveau d’eau de l’étang était donc rarement identique. Désormais, c’est de l’eau de pluie qui est utilisée pour l’étang.

Meiseki

La famille Iwasaki a rassemblée une collection de belles pierres venant de tout le Japon et les a placée tout autour du jardin. Si l’on compte les dalles et les pierres du sentier qui chemine à travers l’étang, le nombre total de pierres utilisées devient vraiment très important, le jardin est donc aussi désigné comme étant un jardin de pierre.

Fuji-san

La plus haute et la plus grande colline artificielle des jardins. Également appelée la colline aux azalée, car au début du mois de Mai, elle est entièrement recouverte de ces fleurs.

Iso-watari

Ce terme fait référence aux chemins en pierre qui cheminent à travers les parties peu profondes de l’étang. En les empruntant, on peut voir passer les poissons, les tortues et profiter des sublimes reflets changeants des arbres et de toute cette nature sur la surface de l’étang.

Taisho Kinenkan

Une salle funéraire utilisée pour les funérailles de l’empereur Taisho se situe dans les jardins. La pièce originale fut incendiée lors de la deuxième guerre mondiale, elle a été reconstruite en 1953. La reconstruction a été faite en utilisant les matériaux de la salle des funérailles de la défunte impératrice Teimei. (On a déshabillé Paulette pour rhabiller Paul…)

La pierre du Haiku de Basho

« Furuikeya, kawazu tobikomu, mizu no oto »

Qui traduit mot à mot donne :

« Vieil étang. La grenouille bondit. Le bruit de l’eau. »

Le célèbre haïku de Matsuo Basho peut être vu sur une pierre gravée, un monument à la mémoire du poète disparu en 1694. Un monument qui était situé à l’origine sur les rives de la rivière Sumida. C’est au commencement de travaux de protection de la berge qu’il fut déplacé dans les jardins de Kiyosumi pour le préserver de dégâts éventuels.

Ryotei

Au milieu du parc se trouve aussi une maison de thé. Donnant sur le jardin, elle a été construite à l’origine par la famille Iwasaki en 1909 comme un lieu de divertissement. Miraculeusement, le Ryotei échappera à toute les guerres et catastrophes du 20e siècle et sera simplement rénové en 1985. Attention tout de même car il n’est ouvert qu’à certaines heures. Alors vérifiez et réservez à l’avance !

Jardin de Kiyosumi avec son lacJardin avec son lac

 

Au final

Que conclure de cette visite ? Si vous êtes dans les parages alors c’est l’endroit à visiter en priorité. Si vous n’êtes pas dans le coin, faites un détour et venez profiter de la beauté du lieu et de sa tranquillité. Il est authentique, magnifique et poétique, bref c’est pas pour rien que c’est un endroit en Ique

Jardin de Kiyosumi avec son lac

Prix de l’entrée : 150¥ (en 2019 en tout cas)

On y fait un petit tour dans le premier épisode de Japan Express juste  – ou sur Youtube.

Petit plus, un article à voir sur le Parc de Kiyosumi qui est juste à coté.

 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.